Il existe plusieurs manières d'améliorer le rendement d'un appareil (la chaudière par exemple) ou encore d'optimiser ses performances, à savoir le ramonage et/ou le tubage cheminée. Tuber une cheminée est une technique qui consiste à placer un tube dans les conduits de fumée de l'appareil. Ainsi, il est important de souligner que cette technique est obligatoire dans certains cas, notamment pour les nouvelles installations. L'avantage essentiel d'un tubage cheminée, est de protéger l'appareil dans son fonctionnement, mais aussi et surtout lors d'un ramonage mécanique. Dans la pratique, le tube faisant l'objet de l'installation va assurer la couverture des conduits de fumée de l'appareil, et ce, depuis là où elle sort (la fumée), jusqu'à l'appareil chauffant, afin de promouvoir son imperméabilité ou son étanchéité. Aussi, il faut noter que le tubage cheminée est d'une importance capitale, dans la mesure où il protège les conduits de fumée contre les risques de corrosion et autres. A cet effet, il ne faut nullement confondre ramonage de cheminée et tubage cheminée, car en faisant le tubage cheminée, cela ne veut pas dire que le ramonage n'a plus sa place. Chacune de ces techniques a une vision bien déterminée. Le ramonage consistant bien évidemment à enlever la suie dans les conduits de fumée. En revanche, il sied de mentionner que le tubage cheminée facilite l'opératon de ramonage du fait que les conduits n'auront pas assez de résidus.

Différents types de tubage cheminée

En effet, il est impérieux de rappeler qu'il existe différents types de tubage cheminée. Cette différence porte naturellement sur la manière à laquelle se fait chacun des tubages. Par voie de conséquence, le prix n'est pas le même car certains procédés sont plus complexes et d'autres plus simples. De ce fait, on note le tubage cheminée en inox, rigide, et enfin le tubage flexible. A noter que les deux premiers sont ceux reconnus pour leur niveau élevé de sécurité.