Faire une reprogrammation de moteur à votre voiture n’est pas quelque chose de très facile, mais elle participe à la personnalisation de votre voiture. En plus d’être plus accessible pour ceux qui ont un niveau de vie moyen.

Quelle est la procédure à suivre avant une reprogrammation moteur ?

Pour faire la reprogrammation moteur de votre voiture, il faudra que vous vous procuriez une homologation auprès de la direction régionale de l’industrie de la recherche et de l’environnement (DRIRE), mais aussi passer au service des mines. Sinon, vous pouvez perdre tout simplement votre contrat d’assurance. Cela se fait en plusieurs étapes, vous devez d’abord constituer un dossier adressé au centre de contrôle de votre constructeur, puis après l’obtention d’un rendez-vous, vous rendre avec votre véhicule ainsi que vos pièces complètes au centre de la DRIRE. Puis, si le technicien en charge de votre voiture estime qu’elle est conforme à la législation, vous allez recevoir un certificat à titre isolé. Enfin, c’est avec ce certificat que vous allez vous rendre à votre préfecture pour changer votre numéro d’immatriculation. Ce processus est long et ennuyant, mais il reste beaucoup plus accessible que le fait d’acheter une nouvelle voiture qui a une plus grande puissance que votre actuelle voiture.

Les inconvénients du changement de paramétrage

En effet, la reprogrammation moteur peut vous faire perdre votre assurance, car les changements opérés sur la voiture font que l’assurance n’est plus tenue de vous couvrir en cas d’accident, vous pouvez aussi perdre la garantie constructrice. Le paramétrage de votre voiture n’est plus conforme aux normes européennes, car elle a été paramétrée selon elle avant d’être mise sur le marché. Pour éviter de vous attirer des ennuis avec la justice, il faudra faire très attention en conduisant. Les voitures qui ont une plus grande puissance doivent être conduit avec prudence, car elles peuvent très dangereuses.